Chers futurs et jeunes parents, chers visiteurs,

Vous trouverez ci-dessous les informations concernant les conditions de couchage sécuritaire pour les bébés afin de prévenir la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN).
Dans un premier temps, je vous propose de mieux comprendre ce qu’est une MIN, terme récent et souvent confondu avec la Mort Subite du Nourrisson (MSN).

MIN ? MSN ? Qu'est-ce que c'est ?

La Mort Inattendue du Nourrisson, est le décès brutal d’un enfant de moins de deux ans, à priori en bonne santé et survenant presque toujours durant une phase de sommeil.

Anciennement appelée Mort Subite du Nourrisson, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a repris sa définition dans la classification internationale des maladies. Depuis, on ne parle plus uniquement de mort subite mais plus largement de mort inattendue du nourrisson.

On va alors distinguer quatre situations possibles. Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), plusieurs cas possibles de MIN sont répertoriés :

  • Les morts qui demeurent inexpliquées malgré tous les examens réalisés. C’est ce que l’on appelle les morts subites du nourrisson. Elles représentent environ 20% des MIN.

  • Les morts survenues lors d'une pathologie préexistante qui n’avait pas été diagnostiquée par les professionnels de santé.

  • Les pathologies aiguës d’abord non considérées à risque ou d’apparition brutale.

  • Les morts résultant de toute forme d'accident, de traumatisme, d'empoisonnement ou de circonstances particulières comme les mauvaises conditions de couchage, plus communément appelées « les accidents de literie ».

Il existe encore, en France, environ 450 morts inattendues du nourrisson. Un tiers de ces cas serait évitable si les conditions de couchage réglementaire étaient respectées ; ce qui représente environ 100 à 150 décès par an qui pourraient être évités.

Comment coucher bébé de manière sûre ?

Dans un second temps, il m’apparaît donc indispensable de vous énumérer ces conditions de couchage sécuritaire et de vous expliquer leur rôle primordial dans la prévention :

logo bébé dort sur le dos

Toujours sur le dos !

Bébé est systématiquement couché sur le dos. Le taux de MIN a d’ailleurs diminué de 75 % dans les années 90 grâce à la première campagne de prévention et la recommandation du couchage dorsal et non plus ventral.

Dans un lit adapté

Bébé dort dans son propre lit (de préférence à barreaux), sur un matelas ferme et adapté à son poids et à sa taille. Le cododo dans le lit parental est dangereux pour plusieurs raisons : de nombreux éléments peuvent venir recouvrir, même partiellement, le visage du bébé (couette, oreillers, draps ect…) et les parents prennent le risque de venir se positionner sur leur enfant malheureusement sans s’en rendre compte.

Dans une tenue adaptée

Bébé doit être habillé selon les températures de la pièce, et non de l’extérieur, le plus souvent en gigoteuse qui est adaptée à son poids, à sa taille et à la saison.

18-20°C

Bébé dort dans une pièce d’une température ambiante qui se situe idéalement entre 18 et 20 degrés (s’il n’est pas possible d’avoir cette température, on va venir travailler sur la tenue de bébé pour dormir).

Rien dans le lit

Bébé dort dans un environnement totalement vide : il dort sans oreiller ni couverture, sans tour de lit, sans peluche ou tout autre objet qui pourrait venir gêner voire obstruer sa respiration.

Attention au lit parapluie

Bébé, qui est en voyage, dort de manière occasionnelle dans un lit parapluie. Il ne faut pas ajouter de matelas supplémentaire à celui fourni car bébé risquerait de venir se retrouver confiné entre les deux.

Attention au tabac

Bébé ne doit pas se trouver en présence de fumée de tabac ou autre ni pendant la grossesse ni après. Le tabagisme passif subi par bébé est l’un des facteurs de risque de la MIN. Il en est de même pour l’alcool et toutes autres drogues lors de la grossesse.

Il est important également de rappeler que les matelas vendus comme ergonomiques, les réducteurs d’espace, les cales-bébés ou tout autre dispositif pour maintenir bébé sur le dos ou sur le côté ne doivent être utilisés ni pour les phases de sommeil ni pour les phases d’éveil.
En effet, ces dispositifs viennent bloquer les mouvements de bébé, ce qui pourrait venir agir sur sa sécurité et sur sa motricité.

Vous pouvez retrouver toutes ces informations via les sources ci-dessous et je me tiens à votre disposition pour tous compléments d’informations.

Bien affectueusement. 

Julie de l'Étoile Léo

Julie est maman de deux petits garçons ; Lohan, né en mai 2020 et Léo, décédé à l’âge de quatre mois et demi en mars 2018.
A la suite de ce drame, elle fonde L’Etoile Léo. Il s’agit pour elle de faire vivre son fils, autrement, et de raconter son histoire, de sensibiliser quant aux règles de sécurité des tout-petits en partageant notamment les préconisations fondamentales de couchage et favoriser la prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson (MIN) et de briser, pas à pas, le tabou autour du deuil périnatal et de la mort d’un enfant.

“Mon Étoile Léo : survivre à la mort subite du nourrisson” (Éditions Michalon) découvrir

https://linktr.ee/letoileleo

Sources

  • « La revue du praticien, médecine générale », tome 28, n°921, mai 2014, interview du Docteur Elisabeth Briand-Huchet.

  • Recommandations professionnelles de la HAS (Haute Autorité de Santé), argumentaire de février 2007 « Prise en charge en cas de Mort Inattendue du Nourrisson (moins de 2 ans).

  • Rapport de l’Association Naître et Vivre à la suite du Congrès de l’ANPDE 2019 (Association Nationale des Puéricultrices-teurs Diplômé(e)s et des Etudiants).

  • Etude de l’INVS, Institut National de Veille Sanitaire publiée en 2011.

  • Rapport de l’Association Naître et Vivre à la suite du Congrès de l’ANPDE 2019 (Association Nationale des Puéricultrices-teurs Diplômé(e)s et des Etudiants.

  • Carnet de Santé français

  • Site de la Sécurité Sociale : https://www.ameli.fr/assure/sante/bons-gestes/bebe/coucher-bebe

  • https://mieux-traverser-le-deuil.fr/la-mort-inattendue-du-nourrisson/