la chaussette intelligente, qui rassure les parents et s'assure du bien-être de bébé
la chaussette intelligente, qui rassure les parents et s'assure du bien-être de bébé

Accouchement : quelle méthode est faite pour moi ?

Comment accoucher en toute sérénité ?
Choisir la bonne méthode d'accouchement afin de passer un moment inoubliable

La grossesse est un moment spécial pour chaque couple, surtout pour les femmes. Depuis le jour où nous savons que nous allons avoir un bébé, nous préparons avec beaucoup d’amour son arrivée. Mais nous angoissons également à l’idée d’accoucher. Comment savoir si nous perdons réellement les eaux ? Comment faire face aux contractions douloureuses ? Comment va se dérouler mon accouchement ? Pour répondre à vos questions, il existe de nombreuses méthodes qui sont censées aider, mais quelle est celle qui vous conviendra au mieux ?

Les méthodes d’accouchement sont-elles vraiment utiles ?

Beaucoup d’entre nous restent encore sceptiques sur l’idée si ces méthodes sont vraiment efficaces. Chacune d’entre nous souhaiterait que son accouchement reste un moment inoubliable. Pourtant l’angoisse et la peur d’avoir des douleurs peuvent nous dérober ce moment magique. C’est pour cela qu’il est essentiel de pratiquer une méthode de préparation à l’accouchement. D’après de nombreux médecins et de femmes qui ont accouché, ces méthodes sont réellement efficaces et leur permettent de réduire leurs douleurs.

Ces méthodes permettent donc de préparer notre corps et notre esprit à l’accouchement.  Il en existe une multitude et chaque femme devra choisir la sienne, mais toutes ont les mêmes buts :

  • Apprendre une technique de respiration qui va permettre de réduire les douleurs durant les contractions
  • Acquisition de positions d’accouchement qui vont favoriser la sortie de notre bébé
  • Création d’un lien émotionnel avec les parents alors que bébé est encore dans le ventre

1/ La méthode d'accouchement classique

Parmi l’une des méthodes les plus répandues, il y a celle de la prophylaxie obstétricale (PPO). Malgré son nom un peu farfelu, il s’agit simplement d’essayer de comprendre au mieux comment se déroule un accouchement. En effet, nous sommes nombreuses à nous poser des questions. Ainsi, votre sage-femme va essayer de répondre à vos interrogations. Cette méthode se compose de 8 séances avec une thématique précise (comment reconnaître une contraction ? quels sont les symptômes synonymes de risque ? comment se passe l’allaitement ? etc.)

Bien entendu, au-delà de cette théorie, votre sage-femme vous aide aussi à respirer profondément lors de vos contractions et de trouver une position agréable afin de soulager les douleurs dorsales et lombaires. De plus, les papas sont souvent conviés à ces séances afin de renforcer le lien et également de soutenir la future maman.

2/ Besoin d’une méthode d’accouchement relaxante ?

Lorsqu’on parle de relaxation, on pense souvent au yoga. Et celui-ci peut aussi nous aider durant notre grossesse. En plus d’être une activité sportive idéale pour les femmes enceintes, le yoga permet également de nous détendre mentalement et physiquement.

Pour ceux qui pratique régulièrement cette activité, vous savez bien que le yoga permet non seulement d’étirer et d’assouplir son dos et bassin, mais aussi à apprendre à respirer correctement afin de pouvoir tenir la posture. Ainsi, cette méthode est également très bénéfique pour vous préparer à l’accouchement. En effet, le fait d’apprendre à gérer sa respiration permet non seulement de mieux supporter les contractions, mais aussi de se relaxer. En plus de cela, le yoga permet de comprendre et d’écouter son corps. Ainsi, nous serons plus aptes à sentir notre périnée et donc de placer notre bassin.

Beaucoup de futures mamans font également appel à la sophrologie. Le but de la sophrologie est de nous aider à voir l’accouchement comme un évènement positif. Pour cela, votre sage-femme vous propose au fil des séances de « vivre » votre accouchement. Vous allez être conforté avec cette épreuve et à l’identifier avec des images positives. Ainsi, lors du grand jour, nous serons prêtes à faire face aux douleurs et donc à mieux profiter de l’instant.

3/ Impliquer le futur papa à la préparation de l’accouchement

L’haptonomie est une méthode très méconnue des futurs parents. Elle permet non seulement de soulager les contractions lors de l’accouchement, mais elle englobe l’ensemble de votre nouvelle petite famille. Cette méthode est souvent pratique à partir du cinquième mois de grossesse et permet de créer une relation avec votre futur enfant principalement grâce au touché.

Il existe de nombreux praticiens en France qui, lors de séances individuelles, vous apprendront différents gestes (caresses ou encore légère pression) afin que votre bébé y réponde. Ces gestes sont souvent accompagnés de paroles douces qui permettent de communiquer avec bébé et lui demander certaines choses comme se mettre dans une certaine position. Ainsi, de nombreuses femmes qui ont eu recours à cette technique n’ont pas eu besoin de péridurale. En effet, elles se sont principalement concentrées sur le fait d’aider bébé à descendre en délicatesse.

4/ Un accouchement dans une piscine, est-ce possible ?

Pour ceux d’entre vous qui aiment la natation ou tout simplement l’eau, il existe également une méthode idéale pour vous. Nous savons tous qu’il est possible d’accoucher dans l’eau. Il semblerait que l’accouchement aquatique réduit considérablement les douleurs dorsales et lombaires. Bien entendu, comme pour tout accouchement, il faut également s’y préparer. Ainsi, votre sage-femme vous accompagnera tout au long de ce processus en vous montrant comment souffler et placer son bassin correctement ainsi que développer la sangle abdominale.

Quoi de mieux pour poursuivre une activité physique durant notre grossesse ! En plus d’être agréable et relaxante, cette méthode favorise la circulation sanguine et soulage les jambes lourdes.

5/ Devenir chanteuse pendant son accouchement ?

Pour ceux qui ont toujours voulu devenir une grande chanteuse, c’est votre chance ! Même s’il s’agit que d’une méthode d’accouchement complémentaire, il semblerait que le chant aide beaucoup les futures mamans. En effet, chaque note émie par notre bouche sollicite une partie bien précise de notre corps. Par conséquent, il permet de faire travailler et/ou de détendre nos muscles durant l’accouchement.

Le chant périnatal permet donc de soulager nos douleurs et également de réguler notre souffle. Afin d’émettre la bonne note, il est important de respirer d’une certaine manière. Alors, saisissez votre chance et faites part de votre talent à toute l’équipe (et ne vous inquiétez pas, personne ne sera prêt à vous juger, c’est votre moment) !

Bien entendu, il existe encore énormément d’autres méthodes qui préparent à l’accouchement comme l’acuponcture ou encore la kinésithérapie. Ce qui est important à retenir c’est que chaque personne est différente. Ainsi, peut-être qu’une technique qui marche chez votre amie ne marchera pas chez vous. De plus, il est possible que certaines méthodes prennent un peu de temps jusqu’à ce que vous sentiez les premiers effets. Il faut donc prendre son temps pour découvrir la méthode qui est faite pour vous.

Sources :

Parents.fr

Magic maman

Association française du chant périnatal

Haptonomie.org

Maison de la naissance de Nancy

Lettre d’information

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désincrire à tout moment à l'aide des liens de désincription ou en nous contactant à l'adresse rgpd@r-laab.com

Cet article vous a plu ? Alors n’hésitez pas à le partager 😉

logo monfoxy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.