Alcool pendant la grossesse : attention aux dangers !

La consommation d'alcool est un sujet de préoccupation publique depuis de nombreuses années. A travers différentes campagnes de prévention, le gouvernement tente de sensibiliser la population. Que l'on soit adolescent ou adulte, l'alcool est omniprésent dans la vie quotidienne. Cependant, il devient un véritable danger auprès des femmes enceintes, où il nuit à la vie de la maman ET à la vie du futur bébé. Alcool pendant la grossesse : explications.

Alcool et grossesse : l'EPA

Lorsque l'on est enceinte, ou que l'on croit l'être, il faut s'abstenir impérativement. Sinon, on fait subir au futur bébé une EPA (Exposition Prénatale à l'Alcool). Mais l'EPA, qu'est-ce que c'est ? C'est le fait qu'une maman enceinte boive de l'alcool pendant sa grossesse. Comme chacun sait, boire de l’alcool pendant la grossesse est toxique pour le fœtus et peut entraîner diverses complications. Actuellement; les connaissances scientifiques de l'Hommes ne permettent pas de définir le seuil de consommation d’alcool en-dessous duquel il n’y aurait pas de risques pour le bébé.

La forme la plus grave de cette exposition du fœtus à l'alcool porte un nom : Le SAF (Syndrome d'Alcoolisation Fœtale). Il a été décrit pour la première fois par le pédiatre français Paul Lemoine en 1968.

Selon l’agence Santé publique France, 3 207 bébés sont nés entre 2006 et 2013 avec des troubles liés à l’alcoolisation fœtale. Cela représente 1 naissance par jour. De plus, ces chiffres sont très sous-estimés car ils ne prennent en comptent que les bébés ayant été diagnostiqués pendant la période néonatale. Cette période se situent dans les 28 jours qui suivent la naissance du bébé. Si le diagnostic est effectué avant ou après ces 28 jours, il ne sera pas comptabilisé dans les chiffres donnés ci-dessus.

Alcool et grossesse : les complications

L'alcool, nous le savons tous, nous apporte un sentiment de détente, d'euphorie et de bien-être. A grandes doses, il est néfaste. Quelque soit la dose ingérée, l'alcool passe par le sang et va se répandre dans les organes par le biais de la circulation sanguine. Le foie joue un rôle important, puisque c'est lui qui va filtrer et essayer d'éliminer l'alcool de l'organisme. Mais pour enlever intégralement l'alcool du corps, une seule solution : attendre que le foie fasse son travail.

Lorsqu'une femme enceinte boit de l'alcool, celui-ci va se diffuser dans tous les organes, y compris dans l'utérus et le placenta.

Le placenta est un organe qui assure différentes fonctions essentielles pour le développement du ou des fœtus.

Il assure entre autre la fonction nutritive de l'embryon. Le futur bébé va puiser dans le sang de sa maman l'eau (jusqu'à 3,5 litres par jour à 35 SA) ainsi que tout les nutriments essentiels : sucres, minéraux, acides aminés... Mais le placenta ne filtre pas l'alcool.

placenta
wikipedia - domaine public

Le problème, c'est que selon l'avancée de la grossesse, le fœtus possède au mieux, un début de foie, au pire, pas de foie du tout. Il ne peut donc pas métaboliser l'alcool. En plus de passer par le placenta, l'alcool passe aussi dans le liquide amniotique, dans lequel se développe le bébé. Celui-ci va donc être alcoolisé, comme la maman, mais à plus fortes doses et plus longtemps.

Alcool et grossesse : les risques

Les risques de l'EPA varient en fonction de la quantité d'alcool consommée et de la période durant laquelle la maman va boire (si elle boit occasionnellement ou plusieurs fois par semaine lors de la grossesse).

L'EPA provoque des séquelles irréversibles et cause des anomalies physiques et mentales qui relèvent du handicap. C'est la première cause de handicap mental non génétique à la naissance et d’inadaptation sociale de l’enfant. Non génétique, cela veut dire qu'elle peut être évitée.

Quelques exemples de séquelles dues à l'exposition à l'alcool :

  • retards mentaux
  • retards physiques
  • troubles musculaires
  • malformations multiples
  • mauvais développement de la motricité
  • difficultés d’apprentissage
  • hyperactivité

Pour empêcher cela, une seule solution : ne pas boire.

Alcool et grossesse : se faire aider

L'exposition à l'alcool est un risque 100% évitable, tout comme le SAF. Il est nécessaire de prendre conscience des dangers de l'alcool à long terme sur  les nouveaux-nés.

Pour prévenir la présence d'alcool dans certaines boissons, les marques ont apposé ce symbole sur chacune de leur bouteilles concernées :

symbole alcool grossesse
le message est clair

Gros de quelques millimètres seulement, ce symbole indique quelles boissons sont adaptées ou non à une grossesse.

En complément et pour plus d'informations, le gouvernement a mis en place un site web : https://www.alcool-info-service.fr/ ainsi qu'un numéro vert : 0 980 980 930.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi regarder notre vidéo sur le même sujet !

Vous pouvez aussi lire notre article sur un autre danger pour le nourrisson : le tabagisme passif.

Sources : Santé Publique France - Sud Ouest -

 

 

 

 

Newsletter

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité. Vous pouvez vous désincrire à tout moment à l'aide des liens de désincription ou en nous contactant à l'adresse rgpd@r-laab.com

Si ça vous a plu, partagez ! Ça fait plaisir 😉

logo monfoxy

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.