Tabagisme passif : un danger pour les enfants

bébé et le tabagisme passif
Les conséquences de la fumée peuvent être désastreuses chez le bébé et le nourrisson

TABAGISME PASSIF : 40% des enfants exposés !

Même si les risques du tabagisme passif sont généralement connus par tous, 40% des enfants sont encore exposés à la fumée de cigarette à domicile. De nombreux parents s’appuient à tort sur leurs propres sens pour évaluer la présence de fumées de cigarette dans l’air, et donc protègent mal leurs enfants.

Le tabagisme passif est nocif pour les enfants, lorsque la mère fume (activement ou passivement) durant la grossesse, mais également lorsque les enfants sont exposés à la fumée de cigarette. Il faut savoir que la fumée qui se dégage d’une cigarette, appelée fumée secondaire, est plus nocive que celle inhalée par le fumeur (fumée primaire). La fumée secondaire contient plus de 4000 substances dont certaines sont irritantes, toxiques ou cancérigènes.

Mauvaises habitudes : Essayons de les corriger

Certains parents pensent que leurs enfants ne sont pas exposés à la fumée de cigarette s’ils fument à côté d’une fenêtre ouverte, sur un balcon, dans une pièce réservée à cet effet ou encore s’ils attendent que leurs enfants soient couchés pour fumer.

Mais ces pratiques ne sont pas bonnes ! 

Même si des études ont montré que 85 % de la fumée de cigarette est invisible et que plusieurs de ses composants n’ont pas d’odeur, on ne peut pas compter sur l’odorat d’un fumeur probablement endommagé par le tabagisme.

Le mieux est encore d’arrêter de fumer bien sûr, mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire…

La seule mesure qui protège les enfants contre le tabagisme passif, c’est un environnement 100% sans fumée. Si vous ne souhaitez pas arrêter de fumer (ou que vous n’y parvenez pas), le mieux est de fumer à l’extérieur en gardant systématiquement les portes et fenêtres fermées. Cela permettra d’apporter un meilleur environnement à vos enfants.

Les risques pour bébé

À ce jour, la fumée de cigarette est l’un des polluants courants les plus toxiques et favorise de nombreuses maladies pulmonaires et cardiovasculaires chez les enfants et les nourrissons.

Le tabagisme maternel, en plus d’être un facteur de risque de la mort subite du nourrisson, augmente également les risques d’asthme chez l’enfant. En effet les substances irritantes, cancérigènes, ainsi que les gaz toxiques asphyxiants inhalés par la mère sont transmis au fœtus lors des échanges de sang. Il est alors recommandé que le conjoint et l’environnement direct de la future maman ne fument pas en sa présence.

La maladie asthmatique n’est pas à prendre à la légère, même si elle est fréquente et banalisée, elle reste sérieuse et contraignante, elle impose la prise de traitements réguliers, l’utilisation de chambres d’inhalation, des suivis réguliers chez le médecin…

Les risques pour l’enfant sont donc nombreux. A sa naissance, le nourrisson présente un système immunitaire très fragile et immature, ce qui le rend extrêmement sensible aux effets néfastes du tabac. Une exposition à un environnement de fumeurs peut engendrer de nombreux problèmes de santé comme :

•Des infections respiratoires basses, telles que des bronchites et pneumonies (+ 70% si la mère fume)

•Des infections respiratoires hautes, telles que des rhino-pharyngites (+50% si la mère fume)

•Des otites récidivantes (+50% si les deux parents fument)

•Des crises d’asthme et des râles sibilants (impression de sifflement lors de la respiration

 

Pour aller plus loin : 

En France depuis 2016, il est interdit de fumer en voiture avec un enfant de moins de 18 ans.

D’autres pays vont plus loin dans la lutte contre le tabac. Au Québec, par exemple, il n’est pas possible de fumer dans certains endroits publics fréquentés par les enfants (ex : aires extérieures de jeux destinées aux enfants, terrains des centres de la petite enfance ou d’une garderie, patinoires et terrains sportifs). Il est également interdit de fumer dans une voiture si un enfant de moins de 16 ans s’y trouve.

Aux Etats-Unis, dans certaines grandes villes comme à New York, les syndics interdisent de fumer dans les appartements, ce qui revient à interdire de fumer chez soi ! Il est également interdit de fumer dans les parcs de la ville. En Ohio, il est interdit de fumer devant son lieu de travail, il faudra faire au moins 6 mètres pour s’en griller une. Même mesure dans l’État de Washington.

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.